Annonces

Les ménages français font plus que jamais attention à leur consommation énergétique pour préserver la planète et leur portefeuille. Ils prennent soin d’éteindre la lumière quand ils ne sont plus dans une pièce, de débrancher les appareils après chargement, de fermer les fenêtres pour limiter les déperditions énergétiques, etc. Si toutes ces habitudes sont bénéfiques, il est possible de réaliser encore plus d’économie en évitant de faire cette erreur (commise par tout le monde), en ce qui concerne l’utilisation du congélateur.

Dans la majorité des cuisines françaises, le congélateur est un indispensable. En armoire, en malle ou associé au réfrigérateur, il est utile pour conserver des mets cuisinés pendant une période assez longue. Malheureusement, cet appareil électroménager est très énergivore. Avec l’astuce présentée dans cet article, vous allez pouvoir en quelques minutes réaliser des économies conséquentes sur votre facture d’électricité.

Qu’est-ce qui explique la forte consommation énergétique du congélateur ?

Au quotidien, nous avons quelques petites habitudes qui contribuent à la surconsommation du congélateur. Lorsqu’on laisse par exemple la porte ouverte après avoir pris un produit, il est tout à fait normal que la fuite de froid soit compensée par un regain de consommation énergétique. Sans parler de l’humidité qui crée le givre, qui à son tour fait grimper la facture. Si vous vous posez la question de savoir d’où vient cette humidité, sachez qu’elle est le résultat du dégel des aliments surgelés lorsque vous ouvrez la porte de l’appareil. En effet, en contact avec la température ambiante, ces produits congelés vont dégager une certaine humidité. En refermant la porte, cette dernière va se transformer en givre. Quand le givre s’épaissit contre les parois du congélateur, il devient une sorte d’isolant qui se place entre les aliments et le système de refroidissement. Le congélateur un peu perdu décide d’absorber plus d’énergie pour contrer cette montée de température. La solution pour pallier ce problème apparaît donc clairement : éviter le givre. Vous devez prendre l’habitude de dégivrer votre appareil régulièrement.

Par ailleurs, sachez qu’en plus de réduire votre facture d’électricité cette pratique permet de prendre soin de votre santé. En effet, un aliment surgelé encore bon pour la santé à une température comprise entre -12 °C et -18 ° C. Au-dessus de cet intervalle, le produit n’est plus propre à la consommation.

Le dégivrage pour alléger sa facture d’électricité

Quelle est la fréquence de dégivrage du congélateur ?

Dans l’idéal, il faut dégivrer son congélateur quatre fois dans l’année, soit une intervention chaque trois mois. Évidemment, cette donnée peut varier en fonction du modèle de congélateur dont vous disposez. Un freezer inséré dans un réfrigérateur top par exemple a tendance à givrer plus rapidement. Il y a donc de fortes chances que vous soyez obligés de le dégivrer plus fréquemment. Par contre, avec les congélateurs à tiroirs dans lesquels le givre se forme très lentement, vous pouvez réduire la fréquence de dégivrage.

Mais comment procéder à l’opération ?

C’est facile ! Faites chauffer de l’eau dans une casserole puis placez-la dans l’appareil. Bien sûr, posez au préalable la casserole sur une plaque ou un plat avant de la poser dans le congélateur au risque d’endommager ses parois. Fermez ensuite la porte et attendez entre 10 et 15 minutes. Après ce laps de temps, le givre se serait sûrement fragilisé et vous n’aurez qu’à vous servir d’une spatule en bois pour le faire tomber. Une fois l’appareil débarrassé de tout le givre, utilisez un chiffon pour absorber les restes d’humidité puis laver le congélateur. À présent, votre appareil est propre. Votre facture connaîtra une baisse.