Annonces

Le régime Natman est un nouveau-né dans le monde des régimes restrictifs. Promettant une perte de quatre kilos en 4 jours, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur les conséquences d’un tel régime sur la santé. Heureusement, Myriam Moussier accepte de nous éclairer sur le sujet en apportant son regard de diététicienne éclairée sur la question.

Les réseaux sociaux, les revues de mode et les publicités mettent en avant la femme parfaite : celle qui n’a presque pas de gras sur son corps sublimement dessiné. En conséquence, beaucoup de personnes se sentent complexées par les graisses en surplus sur leur corps. Pour y remédier, elles finissent par céder aux douces promesses des régimes restrictifs. Pour nous, il est clair que ce n’est pas la solution, car avoir une silhouette fine ou svelte n’est très certainement pas un indicateur fiable de bonne santé ou de perfection. Le plus important, à notre avis, c’est bien sûr de réussir à se sentir au mieux dans son corps.

Cela dit, les victimes ne partagent pas souvent cet avis. Ces personnes veulent impérativement perdre du gras, quand bien même cela les expose à des dangers.

Le régime Natman s’inscrit dans cette logique et propose de satisfaire tous ceux et celles qui viennent à lui avec un résultat spectaculaire en très peu de temps : perdre près de quatre kilos en seulement 4 jours.

Mais aux dépens de quoi ? Faisons la lumière sur ce régime très plébiscité actuellement.

Le régime Natman, c’est quoi ?

Le régime Natman est un programme conçu pour aider ceux qui désirent perdre du poids. Il est très restrictif et vous demande de consommer moins d’aliments que vous en avez besoin. Le déficit calorique que prône un tel régime est dans l’ordre des 1000 à 1500 calories par jour. Toutefois, il est conseillé de procurer à son organisme une moyenne de 2000 calories par jour afin de lui permettre de fonctionner comme il se doit. Pourtant, le régime Natman mise en effet sur le « ne pas manger à sa faim, pour se sentir mieux dans sa peau ».

Que pouvez-vous manger comme aliments dans un tel régime ?

Le régime Natman apporte au moins une bonne nouvelle : manger trois fois par jour comme recommandé par les nutritionnistes. Cependant, notre joie s’estompe très vite quand vient alors la suite des exigences du régime Natman. En effet, ce dernier est formellement contre le fait de prendre du plaisir à s’alimenter.

Que ne faut-il pas manger ?

Le régime Natman est contre la consommation des aliments contenant des lipides et des glucides à n’importe quel moment de la journée. Plus de pains, de pâtes, de sodas, de légumes secs ou encore de gâteaux lorsque vous aspirez à un tel régime. Il en est de même pour le lait et ses produits dérivés contenant de la matière grasse. Mieux, l’alcool et la vinaigrette sont aussi à écarter de vos choix d’aliments à consommer.

Ce que vous pouvez manger avec un tel régime

Les œufs, la viande maigre et la volaille ; c’est ce qu’autorise le régime Natman. Encore connu sous le sobriquet de « régimes des hôtesses de l’air », le régime Natman autorise aussi les légumes verts et les poissons blancs dans votre assiette. Pour les fruits, ne pensez pas avoir carte blanche. Là encore, des sélections sont à faire. Formidable !

Les aliments au petit déjeuner

Le régime Natman ne vous fait pas de cadeau ici. À défaut de vous dire de rester à jeun, il vous autorise à prendre 0,5 pamplemousse et du café sans sucre. Le petit déjeuner perd son importance avec ce type de régime.

Au déjeuner

Du steak grillé, des feuilles de laitue et du jus de tomates. Au lendemain, le régime Natman vous autorise à prendre une pomme en supplément : quelle gentillesse !

Au dîner

Il vient compléter le petit déjeuner pour le régime Natman. Ce dernier vous permet de finir votre pamplemousse entamé depuis le matin. À cela, vous pourrez ajouter des haricots verts et des œufs durs, maximum deux.

Quid de l’efficacité du régime Natman ?

Il est vrai qu’avec le régime Natman, les pertes de kilos sont effectives. Cela dit, il ne s’agit que d’eaux de votre corps et de vos muscles.

En effet, lorsque vous vous privez de calories, l’organisme puise dans vos réserves pour compenser ses besoins. Le glycogène présent dans vos muscles est donc la seule bouée de secours capable de permettre à votre organisme de continuer à fonctionner avec un tel régime.

Le régime Natman vous fait perdre des kilos et pas du gras. Mieux, il vous fait miroiter une réalité qui peut s’inverser en un rien de temps : de l’effet yoyo à qui veut bien le croire.

Si vous parvenez à tenir une semaine avec un tel régime, rassurez-vous, vous auriez envie de vous offrir une journée sans régime et donc de plus alimenter vos tissus graisseux plutôt que vos muscles, car vous les auriez déjà perdus durant le régime.

L’organisme humain ne fait pas de concessions. Lorsque vous ne lui fournissez pas ce dont il a besoin, il s’arrange pour se les procurer lui-même et parfois au détriment de votre bien-être. En conséquence, il stocke plus que d’habitude dès que vous vous passez de votre régime restrictif un court instant.

À l’arrivée, vous faites un pas fébrile vers la perte de poids avec le régime Natman et l’instant d’après vous en faites 5 à 10 vers l’arrière juste quand vous décidez de souffler un bout de temps.

Régime Natman et la santé : que retenir ?

À ce propos, Myriam Moussier s’est prononcée en tant que diététicienne-nutritionniste compétente. Pour l’expert en alimentation, ce régime est un couteau à double tranchant. Myriam affirme qu’un tel régime n’expose pas ses adeptes à une carence en vitamines et minéraux à condition de n’être pratiqué que pendant 4 jours. Cela dit, elle prend le soin de rappeler qu’avec la suppression des glucides et des lipides qu’un tel régime préconise, les personnes qui s’y adonnent s’exposent fortement à une fatigue excessive du corps et du cerveau, ce dernier étant glucodépendant.

Bien que les fibres soient bénéfiques à la santé, une forte consommation de fibres peut facilement provoquer des troubles digestifs, des ballonnements et des douleurs intestinales infernales. Des situations qui illustrent parfaitement le revers de la médaille d’une alimentation protéinée et hypocalorique comme l’implique le régime Natman.