Annonces

Nous l’avons tous vu dans des films romantiques, dans la grande littérature et dans la culture pop, le coup de foudre ! Nous osons jeter un coup d’œil derrière le mythe et vous dévoilons les arguments pour et contre le fait que nous sachions exactement, dès la première rencontre, que notre âme sœur se tient devant nous.

Qui ne rêve pas d’une rencontre fatidique avec le grand amour ? Que l’alchimie opère dès le premier instant et qu’il soit clair dès la première seconde qu’il existe une véritable connexion entre deux personnes. De nombreux couples disent qu’ils l’ont su dès le premier instant, mais peut-on vraiment parler d’amour dans ce cas ?

Un partenariat devrait être basé sur la confiance et l’amitié, qui ne se développent qu’avec le temps passé ensemble. Nous nous penchons sur les questions de savoir si le coup de foudre existe et quelle est la probabilité qu’une rencontre prometteuse débouche sur une relation.

Mythe ou réalité ?

Comme une rencontre providentielle, la flèche de Cupidon ou encore comme un coup de foudre, c’est ainsi que l’on décrit souvent les premières rencontres où il est clair dès le départ pour les deux parties qu’il s’agit d’amour. Peu probable, ou peut-être pas ? L’amour repose sur des piliers fondamentaux tels que l’intimité, la sollicitude et l’affection, qui ne peuvent se développer que lorsque l’on se connaît et que l’on se sent en sécurité.

Un premier regard peut toutefois déjà révéler un petit coup de cœur et, dans tous les cas, une attirance. En psychologie, il existe même un domaine de recherche sur l’attractivité qui s’intéresse à ce que les femmes et les hommes trouvent au premier abord chez l’autre personne. On dit souvent que les personnes décident dès les 100 premières millisecondes si elles vont tomber amoureuses ou non.

Ce qui se passe dans le corps lorsque nous tombons amoureux

En tombant amoureux, la plupart des gens entrent dans une frénésie hormonale sans pareille. Nous vous révélons ce qui se passe dans le corps afin de mieux comprendre si le premier instant suffit pour tomber amoureux et trouver le véritable amour.

  • Des papillons dans le ventre

Ils sont dus à une augmentation du taux d’adrénaline. Cela peut également être le cas lors d’une première rencontre et nous faire sentir excités et gonflés à bloc pendant le flirt.

  • Frénésie hormonale

Lorsque l’on tombe amoureux, le corps tire un véritable feu d’artifice d’hormones. Les messagers du bonheur que sont l’endorphine et la dopamine sont libérés et font en sorte que vous vous sentiez heureux. L’hormone ocytocine est sécrétée lorsqu’il y a une proximité physique et lie les amoureux entre eux. Cette hormone est également sécrétée lors de l’accouchement ou de l’allaitement afin de lier la mère et l’enfant.

  • Savoir se sentir bien

Les phéromones, qui sont des substances chimiques de signalisation, sont également censées influencer le choix du partenaire et trouvent leur origine dans le monde animal. L’odeur corporelle d’une personne informe l’autre de la prédisposition génétique qu’elle possède et s’il s’agit d’un « match génétique ». Une attirance immédiate entre deux personnes peut donc également être attribuée à l’odeur.

Ce que dit l’étude

Une équipe de chercheurs israéliens a maintenant constaté que la synchronisation dans les premières minutes est décisive pour que nous tombions amoureux. L’étude, publiée dans « Scientific Reports », montre que deux personnes savent dès les deux premières minutes si elles se trouvent intéressantes. Pour ce faire, 46 couples ont été examinés lors d’un speed-dating et l’activité électrodermale a été étudiée au cours des cinq premières minutes.

Après le rendez-vous, les participants ont évalué leur intérêt romantique et leur attirance sexuelle l’un pour l’autre, et la synchronisation physiologique et le comportement pendant le rendez-vous ont été examinés. De plus, après le rendez-vous, les participants ont été interrogés sur leur intérêt romantique et sexuel pour l’autre personne.

  • Chez la femme

La préférence de partenaire des femmes correspondait largement à la synchronie électrodermale et était en outre déterminante pour le désir sexuel de la femme, qui a été interrogé à l’issue du speed dating. Pour les femmes, il était donc crucial qu’il y ait un haut niveau de synchronisation. Les soi-disant « super-synchronisateurs » étaient les plus désirables pour les femmes participantes.

  • Chez l’homme

Chez l’homme, ce point n’était pas aussi déterminant. Les couples synchronisés qui étaient synchro ressentaient néanmoins un plus grand intérêt romantique et sexuel l’un pour l’autre.

Conclusion

L’ivresse avec transpiration et battements de cœur irréguliers existe bel et bien. Elle est déclenchée par les hormones du bonheur, qui sont également libérées lors d’une première rencontre. En fait, on parlerait plutôt d’une attirance ou d’un attrait au premier regard. Une relation de confiance et un lien émotionnel profond ne se créent qu’au cours de la relation. Ce n’est qu’à ce moment-là que l’on parlerait vraiment d’amour véritable.