Annonces

Les vacances s’avèrent la meilleure période pour se détendre. Toutefois, il ne faut pas non plus oublier de rester vigilant(e) en termes du volume d’alcool consommé. En effet, en plus de représenter un danger pour votre santé, l’alcool engendre des répercussions irréversibles sur l’apparence de votre peau. Une étude récente n’a pas manqué de le signaler à nouveau.

Parvenir à maintenir sa peau lisse et toute rayonnante sur le long terme est le désir de plusieurs parmi nous. Cependant, nous adoptons une mauvaise routine durant les vacances qui ruinent l’ensemble de nos efforts. Il s’agit de la consommation d’alcool.

Prendre au-delà de cinq verres d’alcool au cours d’une semaine augmente le vieillissement de votre peau !

Si l’on est déjà au courant de l’effet néfaste de l’alcool sur la santé, son impact négatif sur la peau reste moins connu. Une récente étude publiée dans le magazine Molecular Psychiatry et conduite par l’Université d’Oxford a mis en évidence les répercussions directes d’une prise d’alcool sur l’apparence du visage. Le résultat obtenu est assez frappant. Ainsi, on comprend qu’à partir d’une quantité de verres donnée, le vieillissement de votre peau s’accélère à cause de l’alcool.

D’après les recherches, en consommant jusqu’à cinq verres d’alcool chaque semaine, on pourrait déjà remarquer les conséquences sur l’épiderme. Les meneurs de l’étude ont découvert que l’ADN des télomères était endommagé par l’alcool.

Qu’entend-on par télomères ? Selon l’INSERM, les télomères sont des séquences d’ADN qui se répètent et chargés de préserver l’intégrité du patrimoine génétique d’une personne. Durant les années, elles subissent un raccourcissement, conduisant au vieillissement cellulaire. Certes, cela résulte d’un processus plutôt naturel. Néanmoins, nombreux sont les scientifiques qui attestent que la consommation fréquente et en excès de l’alcool accélèrerait de façon significative ce vieillissement.

Afin de parvenir à des résultats pareils, les chercheurs se sont penchés sur une analyse des données provenant d’un échantillon de 250 000 individus. La grande partie de ceux qui ont participé boit régulièrement. Seulement 3 % du lot n’a jamais bu. 4 % ne boivent plus. On y retrouvait 51 % d’hommes et 49 % de femmes avec une moyenne d’âge de 57 ans. Ainsi, les chercheurs se sont rendu compte d’une chose concernant les individus qui prenaient un volume d’alcool supérieur à 17 unités chaque semaine (pratiquement 5 verres). En effet, les télomères de ces derniers étaient plus courts en comparaison aux autres. Ils étaient donc beaucoup plus prédisposés à être sujets au vieillissement cutané rapide.

Généralement durant les vacances, on consomme plus d’alcool que d’habitude. Si tel est votre cas, le mieux serait de freiner un tout petit peu afin de garantir la bonne santé de votre peau. D’ailleurs, cette dernière doit déjà subir les effets du soleil, et n’a pas besoin de plus d’agression.

Les autres conséquences que l’alcool pourrait avoir sur votre peau

On connaît également l’alcool comme un facteur qui aggrave les problèmes de peau à l’instar des acnés. En effet, il entrave la régénération des cellules que contient la peau.

En plus, c’est aussi une cause de déshydratation, asséchant encore plus votre peau. En exemple, vous pouvez remarquer un tiraillement de votre peau le lendemain d’une soirée.

Le plus judicieux serait de consommer avec assez de modération et réserver tout ce qui est alcoolisé uniquement pour les évènements festifs.