Annonces

Ne pas se doucher pendant sept jours ? Ce qui semble inimaginable pour les uns, est célébré par les autres comme la tendance Non-Bathing. Après tout, les économies d’eau et d’énergie n’ont jamais été aussi importantes. Nous te révélons dans cet article si cette tendance est vraiment respectueuse du climat, ce qu’il advient de la peau et si l’on ne devient pas plutôt une nuisance pour son entourage.

  • Non-bathing : que se cache-t-il derrière cette tendance ?

Ne pas prendre de bain ni de douche pendant une semaine : Pour moi, cela évoque surtout une odeur de transpiration, des pieds sales et des cheveux gras. Pourtant, les adeptes du « non-bathing » ne se douchent en réalité qu’une fois par semaine au maximum, ou mieux encore, moins souvent. C’est censé économiser des ressources et faire du bien à la peau.

Mais il faut savoir : Ce n’est pas parce qu’on ne se douche pas qu’on ne se lave pas. Le couple hollywoodien Ashton Kutcher et Mila Kunis a par exemple raconté dans un podcast qu’ils se frottaient eux-mêmes et aussi leurs enfants uniquement avec un gant de toilette. Cela suffit pour l’hygiène.

En raison du changement climatique et de la crise énergétique, l’économie des ressources est également au premier plan des discussions politiques. Ainsi, la ministre déléguée de transition écologique Caroline Cayeux, a récemment appelé à économiser l’eau en prenant moins souvent des douches. « Le gant de toilette est également une invention utile », a déclaré la politicienne des outre-mer. Il semblerait que cette femme de 63 ans soit elle aussi fan du mouvement « Non-Bathing ».

De plus, dans certaines cultures, il est tout à fait normal de ne se doucher qu’une fois par semaine. Souvent, il n’y a pas d’accès gratuit à l’eau ou il faut faire des économies. Il faut donc être conscient que la peau sèche due à des douches fréquentes est un véritable « problème de luxe ».

  • Voici combien d’énergie tu économises en ne prenant pas de bain

Jusqu’à ce que j’utilise le calculateur de douche de l’association de consommateurs, je n’avais honnêtement pas du tout conscience du coût des douches et de la quantité de CO₂ émise à cette occasion. Un exemple de calcul d’Utopia montre l’impact de notre comportement sous la douche sur notre consommation d’énergie :

Pour une durée de douche de dix minutes et une température d’eau de 38 degrés, on consomme environ quatre kWh d’énergie. Cela permettrait de laver quatre fois une pleine charge de linge ! Ou faire 280 tasses de café. Effrayant, n’est-ce pas ?

  • Voici ce qui arrive à ta peau si tu ne te douches pas pendant une semaine

La peau profite également de la tendance à ne pas se laver. Le fait de prendre peu de douches permet au microbiome cutané de se rétablir. Il s’agit d’une barrière protectrice importante qui empêche les germes et les agents pathogènes de pénétrer à la surface de la peau. Si le microbiome est endommagé, de l’eczéma et des infections peuvent apparaître.

De plus, le film huileux naturel sur la peau est restauré. Celui-ci protège la peau contre le dessèchement. Si nous éliminons le film huileux en nous douchant trop souvent, des démangeaisons et des sensations de tiraillement apparaissent. Certes, tu ne te sentiras pas particulièrement frais après une semaine sans douche, mais ce n’est pas insalubre. Tant que tu te laves quotidiennement les aisselles, le creux des genoux et les parties intimes, tu n’as pas à t’inquiéter des odeurs ou même des maladies. De plus, la peau peut se nettoyer elle-même dans une certaine mesure.

Il est biene savoir que le corps doit d’abord s’habituer à se laver rarement. Il est donc difficile d’éviter les cheveux gras et les odeurs de transpiration. Mais avec du shampooing sec et du déodorant, tu peux facilement combler le temps jusqu’à la prochaine douche.

 Conclusion : le non-bathing ménage la peau et l’environnement

Malgré tous les avantages positifs : Personnellement, j’ai du mal à imaginer le non-bathing au quotidien – surtout en été. Toutefois, je reconnais qu’une douche par jour est suffisante et qu’un lavage de chat est parfois amplement suffisant. En outre, j’essaie d’économiser l’eau et l’énergie en faisant couler l’eau moins longtemps.

Si tu as une activité qui te met en contact avec beaucoup de saleté ou si tu transpires beaucoup, le non-bathing n’est pas pour toi. En revanche, si tu souffres d’une peau sèche ou de maladies comme le psoriasis, le fait de prendre peu de douches peut même être salutaire.