Annonces

Tu as très faim et beaucoup d’appétit ? Alors le Volume Eating est exactement ce qu’il te faut. Tu découvriras dans cet article comment fonctionne ce principe.

Mes amis me connaissent déjà pour ma capacité à manger des quantités astronomiques de légumes verts. Et oui, je l’avoue : rien ne me rassasie plus qu’un bon grand bol de salade – avec des feuilles vertes croquantes, des morceaux de tomates fraîches, des tranches de concombre juteuses et une délicieuse vinaigrette. L’avantage, c’est que même si je mange nettement plus que la plupart des gens, je n’ingère pas plus de calories. Le Volume Eating est le nom de ce principe. Je t’explique dans cet article quels sont les avantages de ce principe.

Volume Eating : des assiettes pleines, peu de calories

Beaucoup de gens comptent les calories dans leur nourriture pour maintenir leur poids. C’est bien sûr logique. En effet, tant que nous ne mangeons pas plus de calories que nous n’en consommons, nous ne prenons pas de poids. À l’inverse, on a besoin d’un déficit calorique si l’on veut perdre du poids. Tu apprendras ici comment calculer tes besoins caloriques personnels.

Pour tous ceux qui trouvent le comptage des calories trop fatigant, mais qui souhaitent perdre du poids pour des raisons de santé par exemple, le Volume Eating pourrait être la solution. Le principe : au lieu de choisir ta nourriture en fonction des calories, tu la choisis en fonction du volume. Concrètement, cela signifie que les aliments qui contiennent beaucoup de calories, mais qui ne prennent que peu de place dans l’estomac, sont éliminés. À la place, des aliments avec un grand volume mais une faible densité calorique se retrouvent dans ton assiette. Il s’agit surtout d’aliments qui contiennent beaucoup d’eau. Il s’agit notamment des fruits, des légumes et de la salade.

3 raisons pour lesquelles le Volume Eating est judicieux

Si tu suis le principe du Volume Eating, tu ne t’épargnes pas seulement le comptage des calories. En effet, le Volume Eating présente encore d’autres avantages :

  • Tu seras plus vite rassasié

Lorsque nous mangeons, notre estomac se remplit. Lorsque la paroi de l’estomac est dilatée, certaines hormones sont libérées et communiquent à notre cerveau : Nous sommes rassasiés. Si nous mangeons des aliments volumineux, la paroi de notre estomac s’étire plus rapidement et la sensation de satiété se manifeste plus tôt.

Un exemple : 30 grammes de chips – soit environ une poignée – contiennent 164 calories. C’est le même nombre de calories que trois gros concombres. Bien entendu, cela ne signifie pas que tu ne dois plus t’offrir de chips à l’avenir et que tu ne dois grignoter que des concombres à la place. Il s’agit simplement d’illustrer le fait qu’il existe des aliments qui, en raison de leur volume, peuvent te rassasier nettement plus et plus longtemps que d’autres. Et ce, même s’ils contiennent autant, voire moins de calories.

  • Tu consommes plus de fibres alimentaires

Les personnes qui se nourrissent selon le principe Volume Eating consomment beaucoup de fruits et de légumes. Ces aliments sont riches en fibres alimentaires. C’est ainsi que l’on appelle les éléments non digestibles des aliments végétaux, qui sont importants pour notre santé. D’une part, en tant que prébiotiques, elles constituent une nourriture importante pour nos bactéries intestinales et ont donc un impact direct sur notre système immunitaire et notre capacité à absorber les nutriments. D’autre part, les fibres alimentaires nous rassasient longtemps.

La Société Française de nutrition recommande de consommer 30 grammes de fibres par jour. Tu trouveras ici encore plus de raisons pour lesquelles les fibres alimentaires sont si saines.

  • tu peux vraiment remplir ton assiette

Rien n’est plus triste qu’une assiette à moitié vide et de savoir que l’on doit se rassasier de cette petite quantité. Avec le Volume Eating, tu peux et tu dois remplir ton assiette. Après tout, tu dois manger à ta faim. Et pour cela, il faut par exemple un grand bol de salade. Mais attention: au début, ton système gastro-intestinal pourrait être surchargé par de grandes quantités de fibres alimentaires.

Conclusion :

Pour les personnes qui, comme moi, ont une grande faim et beaucoup d’appétit, le Volume Eating peut être une ligne directrice judicieuse dans le choix des aliments. Misez sur des légumes riches en eau comme le concombre, la tomate, la salade, la courgette, l’aubergine et le poivron. Les choux tels que les brocolis et les choux-fleurs sont également riches en eau. Les légumes riches en amidon comme les pommes de terre et les courges ne doivent être consommés qu’avec modération.

Pour les fruits aussi, tu peux en prendre à volonté. Les variétés qui contiennent peu de fructose sont recommandées, par exemple les myrtilles, les framboises et les groseilles.